• Manger mieux pour se sentir mieux

    Après avoir chercher ma faim et fait en sorte de manger quand j'ai faim (ce n'est pas encore gagné mais j'avance), j'ai chercher à manger en écoutant mes envies et non en suivant le nombre  de calories. En écoutant, mon plaisir et non le petit diable des kilos qui chuchotait à mon oreille : ceci est bon, ceci ne l'est pas...  J'ai pris conscience qu'une des clefs était de manger mieux (des produits de bonne qualité et bon).

    Je suis encore sur un mode hors contrôle (je n'arrive pas encore à me réguler correctement). Je mange encore plus que mes besoins puisque je prends du poids et j'ai beaucoup de mal à me stabiliser. Mais, je sens bien que mon état d'esprit change malgré le fait que  je mange des gâteaux et de sucreries en assez grande quantité. J'essaie de ne pas me priver, c'est assez compliquer de trouver la limite. Est-ce que je le fais parce que j'en ai vraiment envie de ces sucreries ou parce que je suis une ancienne régimeuse qui peut en manger? Beaucoup d'interrogation sont encore présentes.

    Mais ce qui est sur c'est que je souhaite prendre la voie de la consommation raisonnée ou plutôt raisonnable. J'achète de manière plus raisonnée des produits de la région et en quantité nécessaire (surtout pas en très grande quantité : le but étant de garder le plaisir et éviter le gaspillage). Cela me permet de cuisiner plus et cela fait du bien à mon porte-monnaie aussi. J'achète des produits de quantité à un prix correct certes pas moins cher qu'en surpermaché mais à un prix qui vaut la qualité. Je fais des courses plus régulièrement et donc je varie plus. Ce qui est présent dans ma cuisine doit être consommé, halte au gaspillage. C'était impressionnant le nombre de produit que l'on pouvait jeter. Je souhaite aussi me détacher le plus possible de l'industriel, ce qui pousse à consommer des produits de saisons et des produits de base à cuisiner certainement meilleurs pour la santé.

    Une nouvelle philosophie de vie est en marche.

    Mes fournisseurs :

    - une ruche qui dit oui (viande, légumes, pain, oeufs)

    - un primeuse près de mon travail (surtout pour les légumes mais aussi le miel)

    - et du supermarché en petite quantité, moins j'y vais moins je consomme

     

    « Infrarouge : La vérité qui dérange : Les régimesJe n'abandonne pas le blog! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :